Vous ne pouvez pas créer de nouvelle commande depuis votre pays : United States

Notre philosophie

Notre philosophie s’articule sur trois piliers profondément ancrés dans nos principes, nos convictions et nos sentiments: la passion du vin, la priorité à la satifaction de nos clients et la fibre écologique.

La passion du vin

L'univers du vin, au sens large, est source de beaucoup d'intérêt au-delà du plaisir gustatif, de l'euphorie voire l'ivresse que sa consommation procure et provoque.

Le premier aspect qui vient à nos esprits d'occidentaux lorsque l'on évoque les boissons fermentées élaborées à base des fruits de la vigne, c'est naturellement la convivialité. La diversité des cépages et des vinifications permet d'associer un type de vins à chaque événement social, que ce soit le petit vin blanc pour l'apéritif, les subtiles combinaisons mets et vins au cours des repas (gastronomiques ou pas) ou les "bulles" pour les moments festifs. 

Au fur et à mesure qu'il découvre la gamme des saveurs et fragrances dévoilées par les nectars, l'amateur de vins comme nous se pique souvent vite au jeu et cherche à aiguiser ses papilles, son sens olfactif et sa mémoire afin de débusquer dans les moindres recoins de son appendice nasal et de sa bouche les arômes, les parfums et les exhalaisons développés par les crus les plus suaves afin de les distinguer et les reconnaître.

Le raisin, la matière première pour faire du vin, évoque également les paysages magnifiques de vignobles qui couvrent des régions aussi différentes que l'estuaire de la Gironde, les collines harmonieuses de Toscane ou les pentes abruptes des coteaux du Lavaux pour ne citer que ces trois lieux. 

 Vignes en terrasses du Lavaux

La culture en terrasses de la vigne dans le Lavaux, classé au patrimoine de l'UNESCO - canton de Vaud, Suisse

Quel chemin parcouru par l'Homme et la nature depuis la domestication de la liane sarmenteuse qu'était la vigne sauvage il y a environ 10'000 ans qui constitue aujourd'hui nos vignes, essentiellement de l'espèce vitis vinifera, et qui est à l'origine des plus de 5'000 cépages répertoriés! Les cépages se sont multipliés au gré des croisements naturels et des croisements issus de la main de l'Homme tels que ceux pratiqués à l'agroscope de Changins par exemple qui nous valent le plaisir d'apprécier des gamaret, garanoir, charmont, diolinoir, doral, carminoir, galotta ou autre divico.

Sans entrer dans la technique poussée de la fabrication d'un vin, l'acquisition de rudiments du travail à la vigne par le vigneron et en cave par l'encaveur (ou désormais plutôt par l'oenologue) sont un atout idéniable pour comprendre et connaître les vins. La nature des sols, la manière dont la vigne est taillée, le mode de culture et les traitements pratiqués contre les maladies, le rendement en hectolitres à l'hectare (hl/ha), la teneur en sucre (titre en degré Oechsle) à laquelle une vendange a été faite ou plus généralement les conditions climatiques d'un millésime sont autant de paramètres supplémentaires qui conditionnent la qualité du raisin avant la vendange. En cave, ce sont essentiellement des facteurs et des actes professionnels tels que l'éraflage, la macération, le foulage, le pressurage, la fermentation alcoolique, la fermentation malolactique, l'utilisation des levures, le débourbage, le soutirage, la filtration et bien sûr l'élevage (cuve inox, amphore béton, barrique en chêne, etc.) qui formateront le produit final qui sera mis en bouteille.

A Histoire de Vins, nous nous efforçons jour après jour d'affûter nos connaissances et de transmettre notre passion à nos clients.

Priorité à la satisfaction de nos clients

Pour paraphraser l'adage, les goûts sont personnels et ne se discutent pas. Nous sommes donc conscients que tous nos goûts ne peuvent pas être partagés par tous nos clients.

En revanche, nous trions sur le volet les vignerons, les domaines et les vins qui sont présentés sur nos rayons. Nous sommes spécialisés en vins Suisses qui constituent plus de 75% de nos références. Nous mettons un point d'honneur à toujours faire connaissance des producteurs Suisses, à visiter leurs vignes, leur cave, leur chai et à nous assurer de leur professionnalisme et de leur éthique. Bien sûr nous dégustons aussi leurs vins avant de sélectionner les meilleurs crus à proposer à notre clientèle.

Les vins Suisses sont encore largement méconnus pour ne pas dire sous-estimés par une grande partie des consommateurs. D'autre part, sur une surface de quelques 15'000 hectares, le territoire viticole national ne représente qu'à peine 0.2% du vignoble présent sur terre, mais il concentre la culture d'au moins 252 cépages, un record mondial selon l'ouvrage "Cépages Suisses, Histoires et origines" du Dr José Vouillamoz, généticien de la vigne. Cet état de fait nous permet de rassembler un vaste éventail de types de vins différents susceptibles de couvrir les affinités du plus grand nombre.   

Notre rôle est donc d'écouter et comprendre les attentes de nos clients afin de les conseiller de manière adéquate et leur proposer des vins qui leur correspondent et qu'ils aiment.

Notre plus belle satisfaction est un client qui revient et nous remercie de nos conseils judicieux!

La fibre écologique

Nous sommes d'avis à Histoire de Vins que les comportements individuels responsables et civiques sont indispensables pour contribuer à faire face à des crises telles que le désastre écologique que les révolutions industrielles successives depuis près de 200 ans et la course à la croissance mondiale ont généré. Il est certes nécessaire de limiter urgemment l'émission des gaz à effet de serre mais c'est nettement insuffisant. C'est pourquoi Histoire de Vins s'astreint à contribuer au maximum à un développement durable dans tous les domaines de ses activités pour rester en accord avec nos préceptes.

Bien évidemment, la première cible de notre action en ce sens est dans le choix de nos vignerons. Nous tenons à les connaître personnellement non seulement pour s'assurer de la qualité de leur travail, mais également pour juger sur pièce de leur conscience écologique. Les intégristes du bio peuvent argumenter qu'il suffit de sélectionner les domaines certifiés en bio, biodynamie ou arborant tel ou tel label durable. Il est indéniable que les vignerons ayant déja accompli leur reconversion en bio ont fait un effort louable et pour certains d'entre eux qui ont entrepris cette démarche il y a de longues années, ils ont fait preuve d'un esprit de pionnier. Toutefois, il faut considérer que la configuration géographique de certains vignobles du territoire Suisse rend la reconversion en bio plus ardue et onéreuse. De toute manière, nous considérons que promouvoir des vins locaux faits par des vignerons encaveurs travaillant en production intégrée et raisonnable reste préférable que d'importer des vins d'outre-mer, fussent-ils produits en bio là-bas où les normes d'ailleurs peuvent différer des nôtres et être moins restrictives.

Vigne traitée au kaolin

Traitement de vignes à la roche argileuse naturelle contre la mouche drosophile suzukii - canton de Neuchâtel, Suisse

Tout comme la Commission Européenne tergiverse pour interdire le glyphosate, notre législateur Suisse est incapable d'interdire les sacs et sachets plastiques jetables. A Histoire de Vins, nous les avons d'ores et déjà bannis et nous allons continuer à diminuer l'impact sur la production de déchets dus aux emballages.

Nous avons déjà pris des mesures pour réduire notre consommation électrique liée à la gestion des températures (climatisation et chauffage) et changer tout l'éclairage en LEDs.

Autre  volet de notre contribution écologique, nous livrons localement en véhicule électrique.

Nous allons continuer sans relâche à diminuer l'impact de notre activité sur l'environnement en fonction des possibilités et opportunités qui se présenteront.